www.youtube.com, 02/02/24

Et si les mécanismes biologiques à l’origine de la sclérose en plaques étaient enclenchés des années avant le diagnostic clinique ? C’est ce que suggère une équipe de l’Institut du Cerveau dans une nouvelle étude publiée dans la revue Neurology. Les chercheurs montrent qu’à l’échelle d’une population, la fréquence de symptômes tels que la dépression, la constipation et les infections urinaires est associée à un diagnostic de sclérose en plaques cinq années plus tard. Ces résultats dessinent les contours d’une phase prodromique de la maladie ; mais à ce stade, ils ne permettent pas d’envisager le développement d’une technique de dépistage précoce. (…)

Lire la suite de l’article mis en ligne le 6 décembre 2023 : https://institutducerveau-icm.org.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

Les Écoles de la SEP APF France handicap : 48h SEP

Salariés, bénévoles et partenaires se sont réunis pour célébrer les…

LIVE ! La SEP, c’est quoi ? Réalité et espoirs

LIVE ! La SEP, c’est quoi ? Réalité et espoirs. Diffusé en direct le…